Location,TX 75035,USA

Comment déjouer les pièges de la défiscalisation ?

Un site utilisant WordPress

Comment déjouer les pièges de la défiscalisation ?

comment-dejouer-les-pieges-de-la-defiscalisation

Chaque année, certains contribuables paniquent, en voyant le montant de leurs impôts. Face à cette situation, nombreux adoptent la solution de défiscalisation pour le réduire. Un système qui présente, sûrement, des avantages considérables, mais à la fois, des complexités à ne pas négliger. En effet, pour y aboutir, il est nécessaire de savoir déjouer ses pièges. Mais comment ? 

La défiscalisation, en un clin d’œil

La défiscalisation exprime tous les dispositifs de défiscalisation légale, par lesquels un contribuable, ou une société, peut diminuer son impôt sur le revenu, ou ISF. Ces régimes fiscaux incitent l’investissement dans différents domaines, tels que l’immobilier, l’industriel, ou financier. En effet, c’est un mécanisme avantageux, avec des pièges à éviter.

Règle générale

Dans toute opération d’investissement, l’investisseur doit analyser, tout d’abord, entre, autres, sa situation financière, familiale. Ainsi, pour ne pas se faire piéger, il lui convient de prendre le temps nécessaire, pour identifier précisément son objectif. En effet, la défiscalisation n’est qu’un bonus. Du coup, si l’investissement ne présente pas d’intérêt au-delà de l’aide fiscale, il est préférable de privilégier d’autres pistes.

Dans le domaine de l’immobilier

En général, la plupart des dispositifs de défiscalisation se trouvent dans le domaine de l’immobilier locatif. Ainsi, ce domaine offre des placements sûrs, et rentables, mais qui présente, à la fois, des pièges à déjouer.  En effet, il faut savoir que réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier peut se retourner contre l’investisseur, s’il n’est pas sur ses gardes. Parmi ces pièges, il y a le prix du bien immobilier trop élevé, absence de locataires, ou carence locative, faible rentabilité. Et aussi, pour ne pas en être victime, l’investisseur peut déjouer les pièges tendus par des opérateurs peu scrupuleux, en adoptant quelques bonnes pratiques.

Dans le domaine industriel

La réalisation d’une opération de défiscalisation industrielle se fait par souscription au capital d’une société, comme une SNC, SARL, ou SAS, dédiée au financement d’un projet industriel éligible dans le DOM COM. Ainsi, les principales sources de piège en ce domaine sont, d’une part, le non-respect des conditions sur le plan juridique, et d’autre part, de collaborer avec une entreprise, exploitante du bien, en dépôt de bilan avant la fin des cinq années d’engagement de location. Du coup, pour déjouer ces situations, l’investisseur doit se confier à des dossiers de défiscalisation bénéficiant d’un agrément fiscal, et choisir les entreprises exploitantes des biens avec plus de précautions possibles.

Dans le domaine financier

Ce type de défiscalisation permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôts, en contrepartie de leurs investissements financiers. Cette aide fiscale peut être obtenue dès la souscription, d’une façon one shot. Ces dispositifs sont multiples, mais certains cachent des risques, se transformant en piège, pour les investisseurs non avertis. En effet, pour certains dispositifs, comme les PERP, les sommes versées sont bloquées jusqu’à la retraite, hormis quelques cas. En outre, le risque de perte en capital est possible, mais cela dépend des supports. De même pour les FIP, c’est un produit à risque pouvant entraîner une perte partielle ou totale en capital. Du coup, la qualité du gestionnaire et la stratégie d’investissement des fonds sont des éléments primordiaux dans la sélection des dispositifs financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *